Podcast "Michael Jackson, L'Homme qui aurait gagné à être connu" : saison 1

La couleur de Michael Jackson et le poids de la mélanine aux États-Unis




La première saison de notre podcast "Michael Jackson, l'Homme qui aurait gagné à être connu" commence samedi 9 octobre !

Aujourd'hui, à 18 h, je vous propose de découvrir le thème qui va l'animer et qui portera sur un sujet ayant suscité de nombreux débats, aux États-Unis surtout, mais également dans le reste du monde : la couleur de peau de Michael Jackson.

Pourquoi son teint s'est-il effectivement éclairci avec le temps ? Qu'est-ce qui se cachait derrière ce phénomène ? Maladies ? Choix esthétiques ? Affirmations politiques ?


Force est de constater que, même si l'on connaît depuis un certain temps une partie des réponses qu'a apportées Michael Jackson lui-même à ces questions, une vaste part du grand public continue à nier leur véracité et à douter, à spéculer. Le décalage que peuvent ressentir les gens entre leur vision de la mégastar qui était censée maîtriser tout de son image et de sa communication - avec tous les présupposés de calcul méthodique, de manipulation, de cynisme et d'opportunisme lucratif qui se cachent souvent derrière ce statut - et l'être humain potentiellement vulnérable et parfois maladroit, constitue, à n'en pas douter, une grande part de l'explication à donner à ces doutes persistants.

Sans parler du fait que chercher à comprendre, rentrer dans les détails de questions liées à la société, à l'histoire raciale des États-Unis et mesurer le poids conscient et inconscient des processus qui l'ont construite, prend du temps.

Et du temps, nous n'en avons pas toujours. Lire des ouvrages sur ces thèmes, en général, est chronophage. S'y attarder pour comprendre Michael Jackson suppose un intérêt préalable et assez tenace pour l'artiste, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde. Mais écouter un podcast, qui pourrait lever le voile sur quelques problématiques directes et indirectes, est peut-être plus facile.

Et son objectif est là : combler ce vide qui nourrit les boutades et les clichés, en le nourrissant de quelques arguments et de quelques mises en perspective qui permettront sans doute à l'auditeur de mieux prendre la mesure du contexte qui a entouré et continue d'alimenter ces débats, et de garder en mémoire que rien n'est simple, même pour un être aussi singulier et charismatique que Michael Jackson. Non, tout ne peut raisonnablement se résumer à quelques clichés.


J'ose espérer que ces émissions tomberont dans l'oreille d'un public non ciblé, curieux d'aller, à nouveau (?) et via d'autres sentiers, à la rencontre de celui qui ne laisse personne indifférent, mais sur lequel tout le monde a une opinion, voire une projection : Michael Jackson.


À samedi !